Fermer ESPERANTO

Fermer Musique

**

Fermer Ecrivains

**
**
**
**
PortBail
Diaporama

Fermer  2013 Assemblée générale

Fermer  Réunions

LE COIN CHRETIEN
Musiques
Bienvenue sur esperanto Cotentin

esperanto02.jpg Montaigu01.jpg  img003.jpg

Pour la version en espéranto, cliquez sur l'étoile du menu.

LA GRECA SAĜECO
  • 001

  • 002

  • 003

  • 004

  • 005

  • 006

  • 007

  • 008

  • 009

  • 010

  • 011

  • 012

  • 013

  • 014

  • 015

  • 016

  • 017

  • 018

Les 5 dernières nouvelles


Après leur Assemblée Générale, en mai dernier, à Uluru, les Aborigènes australiens exigent une représentation au Parlement. " mesure trop radicale", répond le Premier Ministre".

Lire en E-o.


Contrer la désinformation russe - par MONTAIGU le 25/11/2017 : 18:23

Izrael Lejzerowicz, étoile du mouvement espérantiste polonais entre les deux guerres mondiales, qui mourut avec toute sa famille dans un camp d'extermination, aurait reproché aux espérantistes - selon ce que j'ai lu- , d'être restés silencieux en un moment où il aurait fallu élever la voix.

En sa mémoire, j'ai traduit en E-o un éditorial sur un sujet brûlant.

... / ... Lire la suite


Que connaissons-nous de nouveau ? - par MONTAIGU le 21/11/2017 : 19:34

Conversations entre l'écrivain J-C Carrière et deux astrophysiciens renommés.

Tente ans après Conversations sur l'invisible, qui avait connu un vrai succès, le cinéaste et romancier J-C Carrière a repris ses rencontres avec les astrophysiciens Jean Audouze et Michel cassé.

Voyez en E-o.

... / ... Lire la suite


Livre de Stefan Zweig - par MONTAIGU le 18/11/2017 : 18:39

C'est tardivement que j'ai découvert Stefan Zweig et, après avoir le Le monde d'hier ( un livre inoubliable) et Le joueur d'échec, voici  qu'un ami m'a transmis La confusion des sentiments. Ce petit livre d'un peu plus de 120 pages, décrit, avec une clarté d'analyse quasi insurpassable, le moment où la vie d'un étudiant, qui jusque là se perdait dans une oisiveté dangereuse, rencontre le maître qui va éveiller chez lui la passion pour la recherche littéraire. Il n'est pas question de dévoiler le thème du livre, annoncé par un titre trop général pour exprimer le drame secret qu'il contient. Mais, je peux dire la joie profonde que j'ai éprouvée à la lecture des pages lorsque le jeune élève, médusé par " le flot du discours " de ce professeur inconnu, découvre  en Shakespeare, non plus un phénomène météorique, "mais l'expression la plus puissante, le témoignage spirituel de toute une génération, l'expression sensible d'une époque devenue passionnée. Dans un large mouvement, il décrivait cette heure extraordinaire qu'avait connue l'Angleterre, cette seconde unique d'extase, comme il en surgit à l'improviste, dans la vie de chaque peuple ou dans celle de chaque individu, concentrant toutes les forces en un élan souverain vers les choses éternelles. Tout d'un coup la terre s'était élargie, un nouveau continent avait été découvert....De nouvelles possibilités surgissent brusquement; l'univers a grandi et involontairement l'âme se travaille pour l'égaler: elle aussi, elle veut grandir, elle aussi, elle veut pénétrer jusqu'aux profondeurs extrêmes du bien et du mal; elle veut découvrir et conquérir... Elle a besoin d'une nouvelle langue, d'une nouvelle force. Et, en une nuit éclosent ceux qui vont parler cette langue: les poètes...Ils sont cinquante, cent dans une seul décennie, sauvages et libres compagnons. Eux, ils prennent d'assaut le théâtre..."

Si vous sentez le besoin de lire - ou de relire - n'hésitez pas !

... / ... Lire la suite


A Rennes ( Bretagne), à l'occasion d'un festival de musique bretonne, deux japonais, Tatuya Ogawa et Juri Hashimoto, vont de concert en concerts dans les bars. Ils sont venus de Kyoto pour réaliser une idée folle: vivre leur passion pour la musique bretonne que Tatuya découvrit lors de sa venue à Angers pour étudier le français: " Il y a une communion unique entre les musiciens et les danseurs, une énergie incroyable. Au Japon, on ne se touche pas quand on danse. Le mélange des âges est aussi inhabituel pour nous et si chaleureux !"

Tatuya et Juri étudient à l'université de Rennes 2, lui le breton et elle le français. Chaque week-end, le couple complice court les festou-noz pour y danser ou pour y jouer à l'accordéon ou au violon, tapant le rythme du pied: un duo qui détonne.

                                      Selon "Ouest-France"

... / ... Lire la suite


Calendrier
Webmaster - Infos
Connexion
Votre login :

Votre mot de passe :

Se souvenir de moi

Mot de passe perdu ?
Pas encore membre ?

Nombre de membres 2 membres

Les derniers inscrits

-  KylianFr  -  JEANPaul  

Connectés : 3

Nombre de membres 3 visiteurs
Nombre de membres 0 membre

Statistiques

  visiteurs

Record connexions simultanées :
42, le 14.03.2017

» Forum : 3
» Sujets : 0
» Réponses : 0

Ajouter aux favoris Recommander ce site Ecrire à MONTAIGU Version mobile

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Qui visite

En ligne


United States United States : 3

Visiteurs/pays cette année

Argentina Argentina 1
Australia Australia 37
Bahrain Bahrain 1
Bangladesh Bangladesh 2
Belarus Belarus 1
Belgium Belgium 1
Brazil Brazil 10
Canada Canada 375
China China 14
Colombia Colombia 1
Costa Rica Costa Rica 1
Czech Republic Czech Republic 1
Denmark Denmark 2
Estonia Estonia 2
Europe Europe 2
France France 233
Germany Germany 119
Greece Greece 1
India India 1
Indonesia Indonesia 1
Iran Iran 2
Israel Israel 1
Italy Italy 1943
Japan Japan 23
Korea Korea 1
Latvia Latvia 1
Malaysia Malaysia 1
Marocco Marocco 1
Netherlands Netherlands 20
Nigeria Nigeria 4
Norway Norway 1
Pakistan Pakistan 1
Philippines Philippines 1
Poland Poland 4
Portugal Portugal 1
Romania Romania 10
Russia Russia 68
Serbia Serbia 1
Slovak Republic Slovak Republic 2
South Africa South Africa 2
Spain Spain 2
Sweden Sweden 2
Switzerland Switzerland 12
Taiwan Taiwan 3
Thailand Thailand 2
Ukraine Ukraine 9
United Kingdom United Kingdom 4682
United States United States 215
United States United States 409
United States United States 665
United States United States 4004

Vous venez de :

Spécial !

Certains articles n'ont pas été encore traduits en Français, c'est pourquoi vous les voyez en espéranto dans la partie française

^ Haut ^